Résumé : AG du CIPREF à Fontaines du 30 Mars 2017

Comme chaque printemps, le CIPREF a tenu son assemblée générale. Cette année, elle a eu lieu à Fontaines en Saône et Loire et elle a réuni près de 60 entreprises et une dizaine de représentants institutionnels et partenaires.

C’est Martial Bondelle, le président, qui a ouvert cette assemblée par un bref rappel de la vocation du CIPREF à fédérer les entreprises et à être un centre de ressource qui leur est dédié. L’assemblée est ensuite rapidement entrée dans  le vif du sujet avec l’entrée en vigueur au 1èreavril 2017 d’une nouvelle version du décret hygiène et sécurité des chantiers forestiers.  D’une exigence accrue, il rapproche de plus en plus la réglementation des chantiers forestiers à celles des travaux publics mais avec une diversité de situations bien plus difficile à appréhender et une logistique inadaptée pour des entrepreneurs majoritairement unipersonnels. En complément, le CIPREF avait invité la société ARGEFO à venir présenter un outil internet permettant d’effectuer un ensemble de formalités réglementaires. Le cout n’est pas négligeable et la question de répercussion de ce cout a fait régir de nombreux adhérents.

Sur le 2ème sujet de la matinée, les appels d’offres de l’ONF, l’assemblée n’a pas manqué de poser de nombreuses questions, auxquelles toutes n’ont pas pu trouver réponse. Certaines d’entre elles ne pouvant être communiquées par l’ONF en amont de la publication officielle des 1ers appels d’offres. En marge des discussions, l’obligation d’ouvrir un compte sur la plateforme ACTRADIS, en place depuis 2016, agace toujours autant. Heureusement que la gratuité est toujours de mise, l’ONF payant pour une année encore, l’intégralité des services pour ses prestataires. Mais comme un adhérent l’a fait remarquer, le dispositif est maintenant proposé par certaines coopératives et là, ce sera bien à l’ETF de payer de l’ordre de 200€ par ans.

Le président a également rappelé la nécessité de parler d’une même voie sur les sujets régionaux comme sur le projet de parc national et le projet de charte du parc du Morvan car il estime la parole des professionnels de terrains de plus en plus inaudible face à des interlocuteurs de plus en plus variés et militants.

Enfin, la présence à la table des administrateurs du président Laurent Petit de l’association des ETF Franc Comtois « PRO FORET », a permis d’échanger sur des actions communes envisageables pour les prochains mois.

L’après-midi, les participants ont été accueilli par le directeur des Ets Magaritelli pour une visite guidée de la scierie qui fut très appréciée des professionnels.

Résumé : AG du CIPREF à Cussy-les-Forges du 26 Mai 2016

C’est à Cussy les Forges, dans le département de l’Yonne, que le CIPREF Bourgogne a tenu son assemblée générale le 28 mai dernier. Ils étaient une quarantaine de professionnels à avoir répondu présents à cette journée. L’ouverture de cette assemblée générale a débuté avec le discours introductif de son président.

L’assemblée a abordé le sujet concernant l’ONF et l’externalisation de la collecte des documents garantissant la régularité de ses prestataires par une société tierce. Il en est ressorti la nécessité de faire cohabiter cette évolution avec la carte « Pro-ETF » qui est délivrée par le CIPREF. L’assemblée s’est ensuite poursuivie par une synthèse des principales évolutions fiscales et sociales entrées en vigueur récemment, comme le suramortissement et les nouveaux taux de TVA, qui n’ont pas manqué d’entrainer des confusions dans la salle bien vite dissipées par la projection d’un tableau récapitulatif.

La parole fut ensuite reprise par le Président pour débattre des conditions actuellement nécessaires pour s’installer, il souhaite qu’une véritable obligation de disposer d’une capacité professionnelle soit mise en place quel que soit le statut juridique de l’entreprise.

L’animateur de l’association a ensuite présenté le « Guide du débardage à l’usage des maires et des élus de Bourgogne ». Ce document, qui est une mise à jour de celui créé en 2008 pour le territoire du Morvan, est un « outil pratique destiné à fournir aux maires des informations sur les modalités d’intervention, les textes applicables et des modèles d’arrêtés afin de rétablir les conditions d’un dialogue entre les propriétaires, exploitants, entrepreneurs, transformateurs et les maires ». En résumé, un juge de paix qui fixe les droits et devoirs de chacun et qui doit uniformiser les prises d’arrêtés des communes concernées par des exploitations forestière récurrentes.

La matinée touchant à sa fin, Alain Roth de l’association des ETF Franc-Comtoise PRO FORET  est venu rappeler à quel point la représentation des ETF est importante dans notre région devenue commune.

Résumé : AG du CIPREF à Pouilly en Auxois du 26 Mars 2015

Près de 45 adhérents et une quinzaine d’invités institutionnels ont été présents à notre assemblée générale qui s’est tenue à Pouilly en Auxois le 26 Mars. En complément des rapports moral et financier de la structure, ce fût l’occasion pour le FCBA de présenter pour la toute première fois les résultats de l’étude 2014 sur le parc de matériels forestiers de la région Bourgogne auquel nous avons également participé. Fort de 99% de taux de réponses auprès de nos adhérents, cette présentation a suscité de nombreux échanges dans la salle. Dans le prolongement de cette thématique « mécanisation », ce fut, pour le conseil régional de Bourgogne, l’occasion de présenter, également pour la première fois auprès de ce public cible, les différentes mesures d’aides pour la période 2014 – 2020. Enfin, le représentant local du Syndicat National du Bois de Chauffage à également pu informer les membres présent des actions envisagées dans la région pour enrayer le développement du commerce illégal du bois de chauffage. Parmi nos invités, nous avons eu le plaisir d’accueillir nos homologues de Franche-Comté de l’association PRO FORET et des administrateurs du syndicat des Entrepreneurs des Territoire de Bourgogne. Cette assemblée a permis aussi de réélire une partie des membres du conseil d’administration.

Pour compléter cette matinée, nous avons eu le privilège de pouvoir visiter l’unité de déroulage « Les bois déroulés de l’Auxois » avec les commentaires éclairés de Mr Dominique DETANG, directeur de l’usine.008