2ème Partie : Définir

1/ DÉFINIR VOTRE PROJET

Cette étape intermédiaire doit avoir pour objectif de concrétiser votre idée d’entreprendre en projet d’entreprise. Pour cela, le créateur va devoir faire plusieurs choix qui lui permettront ensuite d’évaluer la valeur économique de son activité, de ses besoins en matériel et en financements. Plusieurs questions doivent donc être posées :

Le choix des ses activités :

  • Quelles prestations de services ? Quels produits ?
  • Quels sont les besoins de mes clients ?
  • Quels vont être mes activités porteuses et lesquelles vont être complémentaires ?
  • Quelles concurrences ?
  • Quels atouts vont me démarquer de la concurrence ?

Le choix de ses clients :

  • Qui sont-ils ?
  • Où sont-ils ?
  • Mon projet répond t’il à leurs besoins ?

2/ COLLECTER DES INFORMATIONS

Plus le créateur aura une connaissance exhaustive de son secteur d’activité, plus il gagnera en crédibilité et moins il perdra de temps pour démarrer son entreprise. La recherche d’information doit se concentrer sur les éléments suivants :

  • Sur la nature des prestations que le créateur voudra proposer ;
  • Sur ses clients potentiels (situation géographique, volumes d’activité,…) ;
  • Sur le marché (nombre d’entreprise, prix de prestations…) ;
  • Sur les matériels qu’il faudra utiliser (prix d’achat, fournisseurs,…).

3/ IDENTIFIER LES CONTRAINTES DE L’ACTIVITE

Identifier et accepter les contraintes d’une activité permet souvent au créateur d’une entreprise d’en atténuer les effets négatifs. Par exemple, nous savons que les activités forestières sont très dépendantes des conditions météorologiques, il est donc judicieux dès ce stade de la création de les intégrer dans le planning des activités et/ou dans le choix du matériel.

4/ SE FAIRE CONSEILLER

De nombreuses structures professionnelles d’aide à la création d’entreprise existent. Que se soit pour le montage juridique de l’entreprise, les aides à l’installation ou l’accompagnement financier de votre projet, la diversité de leurs compétences apportera également un regard neuf et objectif sur le projet d’entreprise.

5/ SAVOIR PRENDRE DU RECUL

Engagé presque à plein temps dans une démarche de création d’entreprise, le créateur perd quelque fois l’objectivité nécessaire à un bon montage du projet. Il est très important de toujours se référer à des données (techniques, économiques) extérieures, pour ensuite les adapter à vos propres estimations.

Pour cela, il faut vérifier la cohérence entre :

  • Les contraintes propres au métier d’entrepreneur forestier ;
  • Les objectifs à atteindre (revenu, développement de l’entreprise,…) ;
  • Le savoir-faire (rendement, qualité du travail, relationnel,…) ;
  • Les contraintes personnelles (famille, condition physique,..).

6/ SYNTHÉTISER

Une fois toutes ces réflexions et recherches effectuées, il est conseillé de faire le point sur votre projet, afin de bien assimiler tous les éléments qui le compose. De cette façon le créateur pourra entamer la 3ème partie de la création de son entreprise : Les Démarches